Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My sweet Home blog By boutheina

My sweet Home blog By boutheina

Mes confessions.. mes délires.. mes joies et mes peines..


Du corps..et de l'âme..

Publié par Boutaina sur 11 Juillet 2012, 17:19pm

Catégories : #Un certain regard..

Je ne sais pourquoi, mais depuis notre jeune âge, on nous inlculque indirectement la culture du corps.. presque par l'absurde.. alors que tout dans notre société arabo-musulmane prétend qu'aborder le sujet du corps et de ses composantes est un tabou.

 

Cette culture (telle que je la conçois du moins), est essentiellement basée sur des relations de méfiance à l'égard de ce  corps, d'autorité, mais aussi de la vénération. Sachant que toutes ces relations sont quelque part corrélées entre elles.

 

Dans la méfiance, on trouve les discours habituels de la société traditionnelle: le corps est source de douleur, de pêché, et de désir.

 

Via l'autorité, cette culture veut adresser la méfiance avérée  par la soumission de ce corps à la raison, ou au moins à des règles spécifiques stipulées par la société et/ou la religion.

Et enfin, a contrario et indirectement, les deux premiers caractères mènent à un état de  vénération du corps. Pour une femme par exemple, le corps doit être couvert, de préférence caché contre les yeux indiscrets. Dans ce cas de figure, le corps revêt une dimension presque sacrée.

 

Alors que  le Coran interpelle l'être humain plus sur les aspects spirituels et les valeurs, pourquoi notre culture ne fait-elle pas de même pour l'âme, elle qui est supposée être plus précieuse, plus durable que le corps?

Finalement, après notre mort, l'âme remonte et seul un canevas vide dénué de tout esprit réside sous la terre, avant de disparaitre complètement, comme s'il n'avait jamais existé.

Alors que l'âme poursuit son trajet vers les cieux où elle sera accueillie, jugée, confrontée, froissée, ou bénie et récompensée.

 

C'est vrai que par ailleurs, on reçoit l'éducation qui veut que nous soyons des gens bien élevés, avec un certain sens moral, ..Etc, mais me semble-t-il ça n'a jamais été aussi concret ni présent que la culture corporelle.

Qui a déjà prêté attention à la douleur que l'âme peut subir suite à un immense chagrin?

Qui a déjà prêté attention à un coeur brisé, un coeur blanc ou noir?

Rares sont les gens qui le font.

 

Est-ce parce que ces éléments (coeur, esprit, âme) sont cachés, implicites, alors que le corps est le seul qui soit concret, palpable, visible, et donc est de ce fait un avant-goût de l'âme? 

 

Commenter cet article

sami 11/10/2012 02:36


Boutheina,


je l'ai déduite de sourate Achams, verset 7, ça pe être relatif!

sami 07/10/2012 11:56


Boutheina (la philosophe),


Il me semble que chaque fois qu'on aborde l'islamique dans nos sosciétés, il faudrait distinguer entre héritage accumulé, à travers notamment les siècles récents de décadence, et ce qui est
considération authentique bien éclairée. Evidemment dans la considération islamique authentique l'âme, le coeur et l'esprit ont une importance sans commune mesure avec le corps et l'aspet
matériel, qui ferait que l'âme purifiée est requise pour le Vrai succès.. 

Boutaina 08/10/2012 00:03



Sami:


qui ferait que l'âme purifiée est requise pour le Vrai succès.. ?



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents